Une question ? Consultez notre foire aux questions !

FAQ

Pour l’assurance que votre dossier soit pris au sérieux. Votre Avocat pourra négocier une somme plus importante que celle que vous proposerait votre employeur. L’intervention d’un Avocat permet aussi de limiter le risque de refus de l’employeur. Il évitera que votre employeur calcule à la baisse votre indemnité légale et vous protègera en termes de fiscalité. Cela permet aussi et surtout de vous protéger émotionnellement et de rééquilibrer la relation de pouvoir. Bien négocier, c’est maîtriser le droit du travail.

Non, nous travaillons avec la méthode de la « Négociation participative ». Autrement dit, nous préservons, si elles existent, les bonnes relations entre le salarié et l’employeur. La méthode consiste à être ferme sur les principes juridiques et délicat envers les personnes. Cela permet d’avoir une très bonne négociation dans un contexte apaisé et intelligent.

199 euros et, en présence d’une signature uniquement, 13% HT des sommes obtenues lors de la négociation. Pour les salariés expatriés et les hauts cadres, une demande de devis doit être formulée.

Ces cas sont extrêmement rares. Cependant, dans une telle hypothèse, vous ne payerez rien de plus que les 199 euros déjà payés. Un remboursement de ces 199 euros pourra aussi être étudié.

Non, la commission ne s’applique pas sur les congés payés et les RTT.

Oui, absolument, nous intervenons partout en France, ainsi qu’à l’international, pour les salariés expatriés.

Oui, nous intervenons régulièrement pour des salariés expatriés devant négocier la rupture de leur contrat d’expatriation, que ce soit par un protocole d’accord transactionnel post-licenciement ou par une rupture conventionnelle. Le sort du contrat local, du contrat français ou de l’avenant d’expatriation intégreront la négociation, tout comme la fiscalité applicable à un salarié expatrié.

Nous vous conseillons de recourir à un Conseil, l’expatriation et le droit du travail international doivent être parfaitement maitrisés pour réussir votre négociation et sécuriser fiscalement votre indemnité.

Vous devez nous envoyer une demande de contact afin que nous puissions organiser rapidement un rendez-vous téléphonique gratuit. Nous pourrons dès lors répondre à vos interrogations et le cas échéant, vous envoyer un lien de paiement permettant de payer les 199 euros ouvrant le dossier (ou le montant inscrit sur le devis pour les salariés expatriés et les hauts cadres).

Oui, nous intervenons directement auprès de votre employeur, et ce afin de maîtriser parfaitement la négociation, du début à la fin, et de vous protéger. Vous serez informé continuellement des avancées de votre dossier, et pourrez nous joindre à tout moment sur une ligne directe dédiée.

Vous ne devez pas céder à la pression de votre employeur, rappel étant fait que ce dernier vous expliquera que si vous n’acceptez pas l’offre dans un certain délai, une procédure de licenciement sera mise en place. Prenez un avocat pour mener à bien cette négociation.

Oui, la négociation d’une rupture conventionnelle est juridiquement possible. Cependant, bien souvent, un protocole d’accord transactionnel sera signé, afin de protéger les parties d’un éventuel recours juridictionnel au titre du harcèlement.

Oui, et cela est préférable dans le sens ou, en présence d’un burn-out, vous devez avant tout penser à vous protéger, à protéger votre santé. L’intervention d’un Avocat permettra de protéger votre santé et de négocier une sortie indemnisant votre préjudice.

Dans la plus grande majorité des cas, l’approche amiable est préférable à un procès qui serait long (plusieurs années), coûteux, et dont l’issue est incertaine.

Nous avons pris la décision d’orienter notre rémunération vers un « success fee » (un pourcentage en présence d’une négociation réussie uniquement), une rémunération qui ne se base donc que sur le mérite. L’idée est la suivante : réussir ensemble.

Une question ?

Un Avocat vous
répond sous 24h !

*champs obligatoires